La mobilité du dimanche

Méthode

L'étude a été réalisée auprès de 1277 panélistes, du 7 au 14 octobre  (personnes de plus de 15 ans, résidents des aires urbaines en France métropolitaine (hors Paris intra-muros, hors Corse)). Les résultats sont redressés sur des critères d’âge, sexe, activité et zone géographique de résidence.

 

Principaux enseignements :

  •  

  • 72% des personnes interrogées ont fait au moins 1 déplacement hors de leur domicile le dimanche 6 octobre 2013
  • La visite à des amis ou famille et les sorties au grand air sont les principaux motifs de déplacement : ils concernent respectivement 52% et 40% des personnes mobiles ce dimanche. Suivent comme  autres motifs les sorties au centre-ville (26%), les courses de proximité (24%) et les activités sportives (22%).

 

Les grandes surfaces commerciales et les zones commerciales n’ont concerné que 8% des personnes interrogées. 9% des personnes interrogées étaient partis en week-end à plus de 80 km de chez elles.
  • Enfin, 6% des actifs se sont rendus sur leur lieu de travail habituel, et 12% des étudiants sur leur lieu d’études habituel.
  •  

  • Sur les déclarations des habitudes de déplacent entre le mardi et le dimanche, on relève que :

  •  

  • Les visites aux amis ou à la famille et les excursions à la campagne / mer / montagne sont des motifs « dominicaux » par excellence puisque 60% des personnes interrogées déclarent se déplacer plus souvent le dimanche qu’en semaine pour ces raisons, pour seulement 10% l’inverse.
  • Logiquement, on est aussi plus souvent partis en week-end le dimanche que le mardi.
    • Le sport ne se pratique pas exclusivement le dimanche : 1/3 des personnes interrogées qui pratique un sport en font moins le dimanche que le mardi, 1/3 autant et 1/3 plus le dimanche. 
    • Les courses de proximités et les balades en centre-ville se font moins le dimanche qu’en semaine pour environ 60% des personnes interrogées tandis que 15 à 17% seulement profitent du dimanche pour réaliser ces activités plutôt que le mardi.
    • Les grandes surfaces sont délaissées le dimanche : 70% des personnes interrogées vont moins souvent dans les zones commerciales le dimanche que le mardi, et 80% pour les grandes surfaces alimentaires, contre respectivement 11% et 6% qui y vont plus souvent. 

 

86% des personnes en emploi se rendent moins souvent à leur lieu de travail le dimanche que le mardi, 10% autant et 4% plus souvent

 

  •  

Concernant les modes utilisés pour faire les déplacements du dimanche 6 octobre :

 

Voiture : 71%
Marche : 61%
TC : 11%
Vélo : 12%

 

Ces chiffres cachent cependant un véritable changement d’usage entre le dimanche et la semaine :

  • 45% des personnes interrogées font plus de vélo le dimanche qu’en semaine (20% en font moins et 35% autant)
  • 24% utilisent plus leur voiture le dimanche que le mardi et 33% l’utilisent moins (43% autant). La proportion est la même pour la marche à pied.
  • Si 11% utilisent plus les transports collectifs le dimanche que le mardi, ils sont 61% à faire l’inverse et 28% à l’utiliser autant. 

 

Choix d'itinéraire

Le critère "trajets directs" devancent légèrement celui du temps  de parcours quant il s'agit de choisir un itinéraire en transport en commun. Ce sont les cadres (46%) et utilisateurs réguliers des transports (48%) qui prévilégient le plus les trajets directs  quand les inactifs (30%) et les résidents des petites villes et du périurbain (20%) parleront prix. 

Sondage Transports le soir : résultats

 

La sécurité est le premier critère pour se déplacer en transport en commun le soir : 58% d'entre vous l'ont choisi. Ce taux est plus fort en Ile-de-France (73%) que dans les villes moyennes (51%), et plus élevé chez les femmes (64%) que chez les hommes (51%).

Viennent ensuite comme critères : la fréquence de passage (39% - plébiscité par les étudiants (58%) et mois chez les retraités (29%)), des bus / tramway toute la nuit (35%, surtout chez les jeunes) et des prix attractifs (33%, surtout chez les personnes non abonnés et chez les retraités).

Sondage autopartage : résultats

 

Etes-vous prêts à abandonner votre voiture pour l'autopartage ?

 

Parmi les personnes qui disposent d'une voiture et du permis de conduire et qui connaissent l'autopartage, environ 1/3 se disent prêt à abandonner leur voiture, mais 80% sont finalement hésitants ("peut-être"). Parmi les réfractaires, 2/3 restent attaché à leur voiture. 

 

Ce sont les personnes déjà clients réguliers des transports publics qui sont le plus prêtes à abandonner leur voiture pour l'autopartage : après tout, elles ont déjà fait un pas en utilisant les transports en commun ! Au contraire, les retraités et les habitants du périurbain sont moins attirés par l'autopartage comme substitution à la voiture : les premiers sont plus attachés à leur voiture, les seconds considèrent qu'ils habitent une zone peu adaptée.

 

Sondage Sécurité : résultats

 

L'insécurité est un frein à la mobilité pour environ 1 personne sur 4, plus particulièrement chez les femmes (1 sur 3) que chez les hommes (1 sur 5). Ce frein à la mobilité est plus sensible dans les grandes villes (entre 100 000 et 400 000 habitants) - 40% - que dans les métropoles ou en Ile-de-France (30%), et il est plus faible dans les petites villes ou les communes périurbaines (20%). Fait remarquable, ce sont les étudiants et les ouvriers / employés qui réduisent leur mobilité à cause du sentiment d'insécurité (40%), nettement plus que les retraités (22%) : c'est un effet à la fois de la localisation des ménages (il y a plus de retraités dans les communes périurbaines, plus tranquilles) et de besoin de mobilité.

 

 

Résultats du concours

 

Voici le podium des finalistes après le votes des membres du panel. Félicitations à aurélie84 qui termine 1ère et remporte 1000 points. howardd remporte 600 points, ruilla33 400 points, jp 200 points et dikojcalude 100 points.

Sondage zone 30 : résultats

Sondage enmouvement.fr :

 

A la question : "Seriez-vous favorable à l'extension des zones 30 dans votre ville", les avis sont très partagés puisque 36% de panélistes répondent non (dont 4% qui se prononceraient pour une suppression des zones 30), 36% y seraient favorables (dont 15% à toute la ville) et 28% préférent que les zones 30 de leur ville restent comme elles sont actuellement.

 

 

Sondage Fraude : résultats

La fraude dans les transports en commun : à qui la faute ? L'enquête montre que pour 41% des personnes interrogées, la fraude est due aux prix trop élevés, et pour 29%, au manque de savoir vivre des fraudeurs. 16% des personnes interrogées pensent que c'est la faute de la société et seulement 14% pensent que c'est à cause des systèmes de contrôles qui sont trop laxistes.

 

Les femmes,  les moins de 45 ans, les habitants de la région parisienne et les clients réguliers des transports en commun sont ceux qui pensent que le prix est la principale cause de la fraude. 

 

Les vacances en 2010

D'après l'Eurobaromètre 2011, 62% des français sont partis en vacances en 2010 (4 nuits passés hors de chez soi, pour l'agrément), soit 5% de plus que la moyenne européenne mais 12% de moins que les Néerlandais. 40% des Français qui sont partis en vacances on fait un unique séjour, 30% en ont fait 2 et 29% au moins 3. Les raisons financières sont la 1ère cause de non départ en vacances (pour 37% des Français qui ne sont pas partis), la moyenne européenne étant de 41%, et c'est 23% chez les Néerlandais. Les autres raisons pour ne pas partir en vacances sont des raisons personnelles (23%), le manque de temps (10%) et le choix délibéré de rester chez soi pour passer ses vacances (10%).

Stationnement

Le décret d'application est paru au Journal Officiel le 27 juillet 2011 : au 1er août 2011, l'amende de stationnement passe de 11 à 17 euros. 

 

Cette amende concerne le non paiement du stationnement, le stationnement contraire du sens de la circulation, le stationnement ne respectant pas le stationnement unilatéral alterné, la non apposition d'un dispositif de contrôle de la durée du stationnement et l'empiétement sur un passage piéton.

 

Le montant de l'amende n'avait pas été augmenté depuis 1986.

 

Réagir sur le forum >>

Développement durable

D'après une étude de l'INSEE (INSEE Premiière n°1357, juin 2011), un habitant de pôle urbain (zones denses des agglomérations) émet deux fois moins de CO2 que la moyenne pour se rendre à son lieu de travail ou d'études, en raison des faibles distances parcourues et surtout d'un usage restreint de la voiture.

 

Habiter à la campagne, c'est écologique ? Réagir sur le forum >> (sujet n°5)

Vie des étudiants

D'après l'Observatoire national de la vie étudiante, en 2010, 1 étudiant sur 3 vie au domicile de ses parents, 1 étudiant sur 3 est en location (seul ou en couple) et en peu plus de 1 sur 10 est en colocation.

 

 

Téléphonie mobile

Le nombre total de SMS envoyé a augmenté de 60% en 2010 (source : ARCEP) ! Cela provient en partie des offres SMS illimités des opérateurs téléphoniques.

Affichage de contenus web


 

Affichage de contenus web